Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
fleche retour

We Call It Love

République Démocratique du Congo / Rwanda / Burundi

« S’il faut vivre avec des gens qui, il y a 15 ou 20 ans, ont été auteurs de crimes et d’assassinats qui vous ont touché dans votre chair, comment se réarticule la relation ? ».

Felwine Sarr explore la question en s’inspirant d’une histoire vraie, celle d’une femme qui, au lendemain du génocide rwandais, se retrouve seule avec ce trop-plein d’amour qu’elle avait pour les siens, et décide de le donner à celui qui, à ses yeux, en a le plus besoin : le bourreau de son fils.

We call it love, est une pièce intime qui invite le spectateur à ressentir de l’intérieur la difficulté de survivre à un génocide, de continuer à vivre malgré tout et l’invite à rentrer à l’intérieur de lui-même et à se poser la question de la responsabilité individuelle, de la compassion et de la vigilance face à tout ce qui nous entoure. Et plus important encore : que reste-t-il de notre part d’humanité après cela…
Cette pièce a été créée à partir de recherches documentaires et d’interviews réalisées par Carole Karemera dans le cadre du projet « Arts & Memory » sur le thème de la mémoire des génocides et de la transmission de cette mémoire aux futures générations.


A NE PAS MANQUER AUTOUR DU SPECTACLE

RENCONTRE PARTAGE / MER 30 JUIN 18H
Avec Felwine Sarr écrivain et universitaire sénégalais, auteur de We call it love
Carole Karemera artiste rwando-belge, directrice de l’Ishyo Arts Centre

fleche retour
29 juin 20:00
30 juin 20:00
A partir de 12 ans

Spectacle en français

de 18,99€ à 5,99€

Texte
Felwine Sarr

Mise en scène
Denis Mpunga

Dramaturgie
Carole Karemera

Composition musicale
Hervé Twahirwa

Création et régie son & lumière
Roman Kanobana

Avec : Carole Karemera, Hervé Twahirwa, David Minor Ilunga

Production
Ishyo Arts Centre (Rwanda)

Coproduction
Théâtre de la Poudrerie

Accueil en coréalisation avec le Théâtre de Givors et le Théâtre des Asphodèles

Avec le soutien
Union Européenne
Ville de Sevran

Privacy Preference Center